La belle et le bête

et leur quart de douzaine d'enfants. Le tout sans fromage

Joies de pêcheries

Posted by Drew sur 20 février, 2008

Je me suis fait déléguer la délicate tâche de déhameçonner les poissons ainsi que de les vider.

Ne reculant devant rien, le Drew est allé à la recherche d’information envers le plus éminent spécialiste en la matière. Le prof du cours de poisson.

« Hey Prof-Poisson! » l’interpellais-je prenant un ti-air épais.

« Tu sais, j’vais à la pêche en fin de semaine et je me demandais… Comment qu’on vide ça un colisse de poisson? »

Prof-Poisson érudit au max expliquant: « Faut tu partes de l’anus… bla bla bla bla »

Je perdais déjà le fil m’imaginant en train de trouver l’anus du poisson… 😎

Drew a pris des notes, Drew a compris 💡

Je sais maintenant qu’il faut entailler jusqu’à ce que la lame bloque.

Je sais maintenant qu’un coup ouvert, faut vider.

Je sais aussi qu’il faut enlever les ouies. Mais en hiver c’est pas trop grave à ce qu’il parait. Les ouies font tourner le poisson savez?

Un coup vidé, il se trouve un genre de peau noire près de la colonne. Ça aussi il faut l’enlever, ça enlève l’amertume de la chair.

En espérant au moins en pogner un asteure!

Publicités

8 Réponses to “Joies de pêcheries”

  1. alcolo said

    Mon commentaire sur le précédent billet couvre très bien l’actuel billet,

    Veuillez agréer, monsieur le videur de perchaude, l’expression de mes meilleurs sentiments 😉

    L’ivrogne de service

  2. mercredie said

    Beurk…
    Tu me coupes l’envie de manger ton poisson!

  3. vegekat said

    Tout comme Mercredie … Beurk !!!

  4. lafelee said

    Ah ben moi je suis contente de savoir qu’on a un expert!

  5. Drew said

    @La Fêlée:
    Dois surement se louer un boucher-de-poisson! Enfin… j’espère!

  6. lafelee said

    Pas besoin!! Moi je te fais confiance !

  7. Armand said

    Cher Drew,
    Il existe des solutions pour ne pas vider:
    – Les fritures de poisson. Ca se mange en France: plein de petits trucs mélangés et jetés dans la friture, je crois. Très mauvais (j’ai une fois mangé) car contient plein d’objets non identifiés et durs.
    – Les moules cuites: seul le squelette extérieur est à enlever. Excellent, surtout que ce sont ceux qui les mangent qui les sortent de leur coquille.
    – Les huitres, homards et coquillages: possible d’extraire sans se blesser à condition d’être très adroit et d’utiliser des gants de boxe.
    – Reste les crevettes surgelées, mais ça pue dès que la glace est fondue! Essai à faire: décortiquer avec un burin et un marteau avant de dégeler. Difficile de ne pas taper sur ses doigts avec le marteau.
    Enfin, ne pas mettre de hameçon au bout de ta ligne: là, tu feras plaisir aux écologistes. Pour le repas, il y a plein de bonnes choses possibles: Végekat te donnera des recettes 100% chimiques à base de légumes, moisissures (quorn) et algues bleues (celles qui colorent les Smarties).
    Amitiés

  8. jacynthe said

    Moi faut juste pas je regarde comment il fait sinon je ne serai pas capable de manger le poisson.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :