La belle et le bête

et leur quart de douzaine d'enfants. Le tout sans fromage

La patate à cent à l’heure

Posted by Drew sur 20 février, 2008

Je suis secouriste en milieu de travail.

Étant donné que les couteaux sont omniprésents dans le métier que j’ai adopté, j’en ai vu des coupures (et expérimenté plusieurs) J’en ai pansé des doigts. Et encore plus depuis mon entrée en milieu scolaire. Je me rends compte que pour la plupart, c’est souvent leur premières. Ils arrivent en tremblant, en pleurant même. Mon rôle est de 1- Les calmer 2- Les soigner 3- Les diriger vers un hosto/clinique s’il y a lieu.

J’en ai vu des coups de chaleur. Je suis capable de les sentir pratiquement à des milles à la ronde. Teint pâle, souffle court, sueurs et besoin du comptoir pour se tenir. Sans oublier la chaudière et même les bras pour les attraper lors de leur vol vers le terrazzo. Ça par contre, ça m’est jamais arrivé d’en souffrir!

Ce que j’ai jamais vu, avant cette journée: Un choc anaphylactique

Ça peut sembler simple après tout moindrement l’épipen et le coeur assez solide pour la planter sur quelqu’un en état de choc.

Sans épipen, c’est une course contre la montre… et la mort

Étudiant qui vient me voir aujourd’hui me demandant qu’est-ce que c’était une allergie alimentaire grave. Je lui demande à prime à bord qu’est-ce que lui il sent. Faut quand même pas lui mettre des idées dans le crâne et provoquer le contre-effet placebo non 😉

Langue pâteuse, gorge qui pique sont les seuls symptômes ressentis. Pas de rougeur, pas d’enflures, pas de difficulté à avaler et à respirer. J’avise donc étudiant de me tenir au courant si la situation se dégrade et d’aller passer un test d’allergies… Car ça se décuple ce bobo là.

30 minutes après, je retrouve étudiant écrasé dans le corridor en crise. Un autre secouriste ayant pris soin de demeurer avec lui histoire de le réconforter et de tenter de savoir ce qu’il avait rien à faire. J’avise mon collègue qu’étudiant allait pas bien du tout! Mais vraiment pas bien. Les secours appellés (et arrivés très vite) la steam pouvait sortir.

M’a fallu un bon 5 heures afin de m’enlever la boule d’adrénaline qui s’était formée dans les trippes.

J’vais bien dormir ce soir j’pense 😉

Publicités

10 Réponses to “La patate à cent à l’heure”

  1. vegekat said

    Pas beau à voir quelqu’un en choc anaphylactique, j’en sais quelque chose ! Pas vraiment certaine que tu vas si bien dormir que ça par contre. L’adrénaline est descendu, mais quand même, le stress à été assez grand … En tout cas, je suis rassurée de savoir que tu sauras quoi faire si jamais j’en fait un en ta compagnie et que j’ai laissé mon épipen traîner je ne sais où !! 😉

  2. Mélissa said

    Ahhh je n’aurais pas été capable d’être calme en essayant d’aider la personne je crois… je sais me contenir jusqu’a un certain point! Mais bon… Tres bon boulo que tu as fait aujourdhui Drew! Une chance que vous etes la les gars a l’école!! 😉 Sinon on ferait dur surtout moi qui se coupe ou me brule tout le temps, cibole!

  3. alcolo said

    Alors bonne nuit msieur, un jour vous raconterai ma découverte de mon allergie à l’iode ! 😉

  4. Armand said

    Cher Drew,
    Il existe, pour endormir les gens en chirurgie, le protoxyde d’azote (gaz hilarant), si je me souviens des cours (chimie?) d’il y a plus de cinquante ans.
    En lâcher un peu dans l’ambulance (si ce n’est pas toxique, car on peut « mourir de rire »), cela n’aurait-il pas détendu l’atmosphère? 😉 😉 😉
    C’est une blague car je ne connais rien en « premiers secours » ni en « seconds secours » d’ailleurs…
    Amitiés

  5. Drew said

    @Armand:
    J’aurais bien reçu une dose de tranquilisant… Après l’incident et après la journée de fou! Tout de même bien dormi 😉

  6. Délire said

    Shit c’est pas évident cà ! T’as fait un très bon boulot en effet.

  7. Drew said

    @Délire:
    Pas évident non, même si c’est pas moi qui s’occupait directement de l’étudiant. Au fait… euh… je regarde ta photo pis euh… j’sais pas trop comment te dire ça… mais.. hmmmm… t’es rendue avec une bizoune 😯

  8. Délire said

    lolll ben oui ! J’ai changé vite hein ? 😉

  9. Y-man said

    je me souviens du temps que je pratiquais mes cours de premier soins dans la réserve ou nous faisions des simulations de blessures avec maquillage, on sortait de là primer au boutte, les cernes de transpirations en desous des bras tellement nous étions stressé et il n’y avait personne en danger de mort.
    Ça m’est arrivé une fois une cas de premier soin et c’est vrai que l’adrénaline embarque vite en maudit

  10. lusciousloba said

    Bravo, belle réaction! J’espère que t’as réussi à dormir…L’adrénaline c’est persistant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :