La belle et le bête

et leur quart de douzaine d'enfants. Le tout sans fromage

Emmy, pourquoi tu fais ça sur fond de culpabilité paternelle de week-end sur deux

Posted by Drew sur 14 avril, 2008

Je m’en tirais pourtant bien comme j’aime me faire croire. Après mon arrivée hier soir, j’étais content d’entrer chez moi sans cette boule qui me noue la gorge plus souvent qu’autrement. J’étais content parce que tous les objectifs fixés avaient été atteints et aussi parce que j’ai continué à te rajouter des boulons sur les roues de ta vie.

Ça prends des fois qu’un haussement de ton après une connerie pour que ça fonctionne. Des fois plus. Je me contente de lever le ton. Faut croire qu’avec moi ça fonctionne…

Tu m’appelles ce soir. Un appel assez inusité parce que le lundi tu m’appelles jamais. Tu nages. Ta fais la piscine buissonière aujourd’hui. Tu m’as dis que t’avais dis à ta maman que t’étais trop fatiguée. Je peux comprendre. Tu m’as aussi dit que t’était « l’amie responsable » cette semaine. Et que personne voulait t’écouter. Qu’ils allaient plutôt voir la responsable de ton groupe. Tu m’as aussi dit que t’avais aussi été injustement accusée d’avoir craché au visage de deux de tes amis à l’école. Un des deux qui a menti. L’autre qui a probablement mélangé cracher et postillonner. Ça doit pas être évident avec les deux dents du bas qui nous manque à la tronche. Les mots sortent avec toutes les effluves gustatives qu’on y porte par l’entrée de garage qui fait de la place aux dents de toute la vie.

Ta mère cependant quand je lui ai parlé m’a tenu tout autre discours.

Ta mère t’as entendu cracher au visage de ta soeur un peu plus tôt. Quand je l’ai su, me suis mis à bouillir. Bouillir d’incompréhension et de honte.

Je peux pas comprendre que tu me mentes de la sorte ma fille. Mais ça, ça doit être mon empreinte génétique qui t’as suivi. J’espère seulement que t’auras ton réveil avant le miens.

J’ai eu aussi honte parce que t’arrivais de chez moi. D’un week-end où t’as été visiter ta chambre seulement parce que tu ne voulais pas dire un beau Bonjour comme toi seul sait le faire à ta Grand-Maman-Manon.

À partir de là, on voit du premier coup d’oeil que j’ai pas le beau rôle. Me le fait même dire à mots couverts à grands coups de c’est toujours comme ça quand elle revient de chez toi. Malgré tous mes efforts, j’ai l’impression d’échouer à distance.

T’es pas encore en âge de tout lire ce qui ce passe ici. Un jour on le fera toi et moi. Un jour, si t’as pas trop changé, je te ferai lire ce billet au lieu de celui-ci, celui-là et même lui.

Parce que t’envoyer dans ta chambre en punition, par téléphone un lundi… Je trouve ça vraiment poche pour le moral 😦

Publicités

14 Réponses to “Emmy, pourquoi tu fais ça sur fond de culpabilité paternelle de week-end sur deux”

  1. alcolo said

    Fallait que je te dise que je comprends, oh que je comprends!

  2. mercredie said

    Je ne sais pas si effectivement le mandat était que tu la punisses par téléphone mais je ne crois pas que ce bout là t’appartenais… Mais comme ça ne doit pas être facile…

  3. Drew said

    @Alcolo: Tu sais mec, on a commencé à prendre le même bateau il y a déjà des lunes… On le reprends toujours, à intervalles qui décalent d’un hebdo. J’peux sentir encore sentir ta peine quand j’embarque dans la mienne.

    Mercredie, le mandat de père (présent 7/7 ou 2/15 demeure toujours le même à mes yeux. Si je ne veux pas qu’un autre prenne mon rôle et finir par se faire appeller papa (-a +ounet 😉 Je crois que t’es au courant de celui-là!) Faut que j’applique la juste réprimandes quand du côté de la maman ne suffit pas 😉

  4. Yano said

    Je trouve ça bizarre aussi, que ce soit toi qui la punisse par téléphone…

    Ça ne doit pas être facile. Je crois que l’amour et l’attention que tu lui portes quand tu l’as en personne ou au téléphone, c’est le mieux que tu peux faire, Drew. C’est ça l’important, d’être toujours là pour elle. La guider quand elle en aura besoin, lui donner la main, la conseiller. C’est correct de vouloir garder ta place de père même au téléphone, mais qui doit l’envoyer dans sa chambre quand elle est chez toi?

    Amicalement,

  5. Drew said

    Yano, tout ça pour moi est très bizarre aussi tu sais. Mon père était pas tellement présent quand j’étais plus jeune. C’était le dimanche… On restait à 5 minutes de distances à pieds dans le temps.

    J’essaie d’y aller comme si j’étais là. J’essaie de combler le manque, car oui il y en a un, d’attention.

    De là le fait de toutes ces conneries, enfin je crois.

    Amitiés retournées mec!

  6. Juliette said

    Déjà pas facile d’être parents…

    J’peux même pas m’imaginer être parent à distance.

  7. Drew said

    Juliette, c’est l’enfer et déchirant… Ou vice versa. Ouep plutôt le contraire un coup relu 😉

  8. la véro said

    J’suis toujours très émue de te lire quand tu parles de choses pas rigolotes du tout. Je te l’ai dit, tu me fais rire un jour, et tu me fracasses le lendemain. Drew, changes pas surtout.
    T’es un père formidable. Tout cet amour pour Emmy, c’est jusqu’ici que je le ressens. Tu sais, mon père n’a pas « su » m’aimer. Je ne doute plus qu’il en avait en lui, cet amour, mais il n’a pas su le sortir. Même après le divorce de mes parents, quand j’avais neuf ans, ça aurait été bien qu’il le sorte. Pour le sauver lui, de sa descente aux enfers. Pour me construire moi.
    Toi tu lui donnes tant d’amour, même à temps partiel. Nul doute que ça la construira, Drew. Tu sais, on dit toujours la qualité vaut mieux que la quantité. C’est un peu vrai. Même si je comprends que tu la voudrais plus auprès de toi. C’est viscéral. Et tout à fait normal. Quand elle grandira, elle ira vers davantage le parent avec qui elle se sent le mieux, d’elle-même. C’est sûr. Là, elle est petite.
    T’es un type bien.
    J’suis fière de te faire partie de tes lectrices.
    Embrasse Emmy pour moi, Bébé O et Jacynthe…

  9. la véro said

    Ouhlala j’ai fait plein de fautes, quelle nulle!!!… les papas, c’est un sujet difficile pour moi… pardon…c’est l’émotion…
    allez je te laisse tranquille.

  10. Drew said

    La Véro, où ça des fautes? 😉 Je te considère pas mal plus qu’une lectrice chère amie. Faut juste pas s’en faire comme ça avec les écrits. Surtout les miens! C’est un peu comme l’effet d’un coup de syphon sur un trop plein. Ça fait juste du bien! Merci de me lire et merci d’être toi xoxoxo

  11. lusciousloba said

    Ah Drew, c’est pas facile la parentalité partagée, à distance d’autant moins…Je comprends ton besoin d’être présent, c’est tout à ton honneur.

    Mais j’ai tendance à appuyer Yano dans ses dires: qui punit quand elle est chez-toi? Et toi, est-ce que tu téléphones à l’ex pour lui dire que bla bla bla?

    Discuter de ça avec Emmy et sa mère oui, ça fait partie de ton rôle de père et tu le fais très bien je crois. Mais c’est pas à toi de punir quand elle est chez sa mère! Mon avis vaut ce qu’il coûte Drew, mais je ne peux qu’imaginer ce que tu dois ressentir (et ce qu’Emmy doit ressentir, parce que tu l’as mise dans sa chambre mais qui l’en fait sortir…) et ça m’attriste…

  12. moonlady said

    oh la la … pas évident tout ça … être parent maintenant, tout en se souvenant de ce qu’on était enfant vs nos parents. Savoir quand et comment punir et de quelle façon. Mais je suis certaine que la belle Emmy le sait que tu l’aimes de tout ton coeur, et pour un enfant, c’est la chose la plus importante du monde. Probablement plus que de savoir qui a craché sur qui et qui a tappé qui etc … si un enfant se sent aimé, malgré les conneries qu’il fait, et qui, à mon avis, sont normales même si parfois on voudrait croire le contraire … bon j’ai perdu le fil de mon idée là! Haaaaaaaaaa 😉

    Mais je pense que tu sais ce que je veux dire pareil non? 😉

    Bonne journée ! xx

  13. lusciousloba said

    heu Drew, c’était pas pantoute un bonhomme clin d’oeil qui allait à la fin de mon comm mais un bonhomme de même 😦

    Ça doit être parce que je suis énervée d »avoir arrêté de bouder…

  14. Drew said

    Premièrement, avant de répondre ici à ceux que j’ai pas répondu, je voudrais vous dire un immense merci. Vous l’avez constaté, la vie de papa d’un week-end sur deux me fait me poser beaucoup de questions. C’est bien les questions, ça fait grandir. D’autant plus lorsque des gens comme vous venez m’éclairer un petit peu plus. Merci encore!

    La Louve, yup! Yano, comme souvent d’ailleurs, a soulevé un excellent point. Ma réflexion porte justement sur ça. Va falloir que j’aille une discussion avec la Co-Princesse-en-Chef-Emmy sous peu à ce sujet…

    Moonlady, non y’a rien d’évident dans tout ce brouhaha… Mais je garde la tête hors de l’eau. Ça pense mieux dans ce temps là 😉 Et bien sur que j’ai compris à quoi tu voulais en venir merci! Bonne journée toi idem xoxo

    Re-La Louve, hey faut pas s’en faire avec ça 😉 Ton clin d’oeil est plus à sa place que le tristounet!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :