La belle et le bête

et leur quart de douzaine d'enfants. Le tout sans fromage

Viens que je te raconte

Posted by Drew sur 11 septembre, 2008

Que je te raconte à quel point tu fais partie de moi. Tellement que lorsque t’es pas là le coeur me déchire aussi long que cette distance qui fait en sorte que t’es moins là.

Que je te raconte à quel point je tiens à toi. Combien je veux ton bien et que tu sois heureuse que je tuerais pour ça.

Que je te raconte combien tu me manques quand tu n’es pas ici près de moi. J’ai l’air d’un plongeur qui n’a plus d’oxygène dans sa bonbonne. Je tente de regagner la surface et puis à un certain temps tu m’apparais tel un ange, m’apportant cette bouffée d’air qui me porte à continuer.

Que je te raconte aussi toutes les montagnes qui parfois se dressent devant nous deux tel un volcan. Ceux-là même que je surmonte sans regarder en bas, sautant ces cratères de mauvaises circonstances qui surviennent. Car on le sait, un malheur n’arrive jamais seul.

Il faut que je te dise aussi Emmy…

Ça m’a brisé le coeur que tu ne veules pas venir me voir ce week-end…

Publicités

18 Réponses to “Viens que je te raconte”

  1. Bouche bée ……………

  2. Armand said

    Cher Drew,
    Je ne comprends pas. Alors, question idiote…
    Ta fille était-elle seule au téléphone quand elle t’a parlé?
    Amitiés

  3. Yano said

    Hummmm, il y a probablement une « bonne » raison derrière tout ça, non? Une sortie spéciale possible avec maman, une nouvelle amie inséparable, etc. Ça n’a certainement rien à voir avec vous, même si je comprends ta tristesse, surtout après l’épisode du transport. « Job » ingrate parfois, être père!

    Faque j’suis là que je me r’vire pis que je te donne une tape dans le dos, en te disant « viens prendre une bière au pool mec, question de se rappeler que les hommes, ça ne pleurent pas » 😉

  4. Drew said

    Crocomickey, moi aussi m’sieur

    Armand, t’es pas le seul à ne pas comprendre… Même sa mère ne comprenait pas cette crise d’hystérie qu’elle a fait au téléphone… Aucune explication rien.

    Yano, comme je disais à Armand, mis à par le spectre de tout le temps que nous avons passés ensemble cet été, elle n’a rien dit d’autre ni à sa mère, ni à moi. Ça fait tout de même un mois que nous nous sommes vus… Tiens, j’prends une gorgée de bière pis j’te pince un mamelon jusqu’à temps que tu siffles… On verra si un homme ça pleure pas 😛

  5. Armand said

    Cher Drew,
    « La donna è mobile
    Qual piuma al vento,
    Muta d’accento – e di pensiero. »
    (Rigoletto)
    Traduction littérale (le mot « volage » ne s’y trouve pas):
    « La femme est changeante
    Telle une plume au vent,
    Elle change de ton et d’idée. »
    Conclusion:
    Essaie de nouveau aujourd’hui…
    Amitiés

  6. Marco said

    Y’a juste une raison pour laquelle elle ne veut pas venir…elle ne veut pas embarquer dans ta Corolla 93′

  7. Moonlady said

    Ohhhhhhhhhhhhhh 😦 Parfois les enfants nous prennent tellement de court comme ça, sans explications qu’on en vient tout boulversé …

    Câlin mon cher Drew … xoxoxox

  8. Drew said

    Moon, me faut juste comprendre d’où vient le fait qu’elle voulait pas me voir et la crise…

    Marco, je lui en dois beaucoup à ce Corolla… Mais j’y allais avec la voiture de ma belle-soeur

    Armand, prendre le pari qu’après 270km les choses auront changé est assez risqué mettons. Je vais laisser la poussière retomber en tenter de comprendre 😉

  9. Lise said

    Bonjour Drew,

    c’est la première fois que je laisse un mot chez-vous, ayant commencé à me promener ici depuis peu. Mais là, impossible de ne pas être émue par ce si bouleversant message d’amour adressé à votre fille. Je suis allée lire les autres textes en rapport avec Emmy, les vôtres et ceux de Jacynthe, afin de mieux comprendre la situation. Les enfants ont des chagrins mystérieux parfois, n’ayant rien à voir avec les parents, mais évidemment ce n’est pas une consolation…

    Je n’ajouterai rien d’autre sauf que j’aime « l’esprit » de ce blogue. Il y a beaucoup de tendresse ici !

  10. Drew said

    Chère Lise,

    Tout d’abord bienvenue par ici. Me faut faut dire que j’apprécie la justesse et les émotions qui transpirent de vos commentaires que j’ai pu lire chez CrocoMickey. Vous m’en voyez ravi maintenant d’avoir pu vous lire et de vous lire encore dans un futur rapproché 😉

    Merci pour les bons mots aussi pour ce billet, ça a l’effet d’un beaume sur une peine emplie d’incompréhension face à ces chagrins mystérieux.

    Z’êtes la bienvenue par ici quand vous le voulez, furtive ou non 😉

  11. Yano said

    Une piste, comme ça. Parce que j’ai pas pu m’empêcher d’y repenser… la nouvelle grossesse de Jacynthe, peut-être?

  12. Yano said

    Je suis un arrêt stop rose à l’air stoïque. Suuuuuuuuper 😉

  13. Drew said

    Arrêt stop à l’air stoïque, tu vois mec, la grossesse on y’avait pensé aussi et non. Après re-re-re-discussion avec l’ex (qui comprend pas plus que moi cette réaction d’hier) nous en sommes venus à la conclusion que ce n’était que dû au fait qu’Emmy avait passé tout l’été par ici et qu’elle s’ennuie de sa mère. L’été prochain, on va s’intercaler ça un peu mettons pour pas tout se retapper le scénario.

  14. cl4udie said

    Ahhh la nouvelle grossesse, j’y avais pensé aussi.

    En tout cas, bon courage! Mon petit bonhomme a déjà fait le coup à son père pour aucune raison mais ce n’est pas resté. Il suffit seulement de les respecter. xx

  15. Juliette said

    C’est pour ça aussi le blogue… évacuer le trop plein de peine aussi.

  16. Drew said

    Cl4udie, et vous en êtes sortis comment de cette crise?

    Juliette, les trops pleins et les questionnements aussi 😉

  17. Milou said

    Y’a pas de mot pour consoler. Des solutions? J’en ai pas non plus. Ma fille vit à 20 minutes et c’est fréquent qu’elle « saute » des week end. Les amies, les activités, les perceptions erronées ou pas à notre sujet etc… L’adolescence…
    Mais en lisant le message hier, sans voir les commentaires, ma première idée a été : « Elle a passé l’été chez papa ». Ça peut être « juste » ça. Sous peu, elle t’appellera pour que tu viennes vite la chercher.
    Et si tu veux vérifier tes perceptions, je pense que vous saurez en parler ensemble.
    N’empêche que çà fait mal, à tous les coups et que je te souhaite que ce ne soit pas trop fréquent.
    Souviens-toi qu’elle t’aime gros comme ça, de loin ou de près.
    Je pense à toi.

  18. Drew said

    Milou, merci de ce conseil. Effectivement, je pense comme toi. J’ai reparlé à Emmy aujourd’hui et effectivement, je crois que c’est la présence de sa maman qui lui manquait. On verra d’ici à la prochaine quinzaine 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :