La belle et le bête

et leur quart de douzaine d'enfants. Le tout sans fromage

Jurisprudence de marde

Posted by Drew sur 26 juin, 2009

JurisprudenceSuite à la mort de Farah Fawcett hier, j’ai eu du mal à retrouver cet article dont j’avais entendu parler ce matin à la Radio.

En gros, ça raconte l’histoire d’un père qui n’est pas le père de sa fille. S’en est rendu compte 4 ans plus tard à coup de test d’ADN.

En gros, ça veut dire aussi que son ex lui a menti all the way.

En gros ça veut dire qu’un juge a décidé que le type, qui croyait que sa fille était bien sienne et qui s’est rendu compte qu’indeed il n’était pas le père, doit assumer selon la cour Suprême un rôle de père quand même…

En gros, ça veut dire que si la crisse de chienne décide de lui demander pension, elle a pleinement le droit. Même si le vrai père est connu.

Un très beau système judiciaire qu’on a au Québec…

Des pédophiles qui devraient se voir la face se faire inscrire dans une liste. Au lieu de ça, ils font 2 ans de prison et hop! On est libre…

Des meurtriers qui se font s’échapper le savon pour le tiers de leur sentence au lieu d’une sentence ferme…

Des coupables pour une première fois qui se font enfermer chez eux…

Et surtout, un tribunal qui favorise la femme dans une proportion de 83% quand est question de progéniture et de garde…

Pis après ça on s’insurge quand un membre de Father’s for Justice (Ceci sont deux liens différents) grimpe dans le pont et nous fait arriver en retard à la job d’une heure pour cause de congestion automobilesque…

CALISSE!

Publicités

39 Réponses to “Jurisprudence de marde”

  1. Ptit Homme said

    D’entrée de jeu, je tiens à dire que je n’ai pas de connaissance en droit.

    Maintenant, par rapport à ce que tu disais au sujet des femmes qui sont nettement favorisées en matière de garde d’enfants et compagnie, il faut dire que le Québec est quand même «moins pire» (je n’aime pas le terme parce que ça ne reflète pas ce que je veux dire nécessairement) que les autres provinces. Dans l’histoire d’Éric et Lola à l’hiver dernier, le débat était sur une clause de Code civil du Québec (le droit civil du Québec est distinct du reste du Canada) qui dit que si un couple non-marié cohabite, il cohabite seulement. S’il y a séparation, l’un de cohabitant n’a pas à donner une pension pour l’autre. Selon le Common Law qui prévaut ailleurs qu’au Québec, après un certain temps, les cohabitants jouissent des mêmes droits qu’un couple marié. En gros, ce que je veux dire, c’est que notre système de droit civil, EN CETTE MATIÈRE SEULEMENT, est quand même bien (de mon point de vue).

    Du côté de la garde des enfants, malheureusement, j’ai l’impression que les tribunaux ont conservé la mentalité que la femme est d’office la meilleure pour s’occuper des enfants. Je crois qu’on devrait y aller au cas par cas. Le problème, encore une fois, il ne faut surtout pas généraliser, c’est que souvent, ex #1 essaie de faire passer ex #2 pour une personne irresponsable envers les enfants. Comment le juge peut-il faire pour démêler le vrai du faux?

    En droit criminel, je crois qu’il y a d’abord un grave problème en termes de lenteur des tribunaux. Combinons ce phénomène avec la détention préventive qui compte pour le double, on se retrouve avec des criminels qui purge un an de prison au lieu du dix ans prévu (il s’agit d’une hyperbole ici). Si les tribunaux pouvaient et étaient plus rapides et que la détention préventive était comptée pour simple, déjà là, il y aurait une amélioration.

    D’autre part, je crois que notre système de justice est quand même bien. Je crois aussi à la réhabilitation dans certains cas. Par contre, en parallèle, je pense aussi que notre système n’est pas assez punitif en ce sens que les détenus des prisons et pénitenciers ont quand même des «privilèges» (ex.: salle d’entraînement et de sport) que certains citoyens n’ont pas les moyens de se permettre.

    Est-ce que notre système est parfait? Non, pas vraiment! Mais on peut quand même se consoler: dans certains pays, on pourrait se faire castrer à froid pour avoir osé aborder une dame dans la rue… Bref… je ne sais pas si j’ai trop parler à travers mon chapeau, mais je voulais donner mes impressions…

    Maintenant, ma gueule!

  2. Ptit Homme said

    Je regarde ça, mais mon commentaire de tantôt est tellement hors contexte… Désolé, ça doit être la fatigue…

  3. LilySourit said

    Eeeuh…j’sais pas trop quoi te répondre…

    On a le système qu’on mérite…parce que personne se force pour le changer criss!!

  4. Pierre-Luc said

    Je partage ta frustration.

  5. Armand said

    Cher Drew,
    Le juge a a s’occuper d’abord du bien-être des enfants.
    Je trouve (mais c’est mon opinion) que de savoir qui a planté la petite graine est secondaire par rapport à cela.
    Quid, d’ailleurs pour les enfants adoptés où même la mère n’est pas la vraie mère?
    Pour la garde des enfants, ce devrait être le cas par cas, mais en pensant d’abord au bonheur des enfants. Les histoires de fesses mal « protégées », tu sais ce que j’en pense…
    La rancœur vis-à-vis du partenaire « cocu » n’a pas sa place dans la vie des enfants indésirés (ou indésirables?).
    Amitiés
    P.S. Je ne suis pas cocu, enfin, je le crois! 😉 😉

  6. Marie-Piou said

    J’imagine que le faux-père a un sentiment filial avec l’enfant puisqu’il assume le rôle de père depuis la naissance. L’assume-t-il vraiment? Dans quelle mesure? On ne le sait pas vraiment.

    Ensuite, j’imagine qu’il est possible que le faux-père – pour le bien de l’enfant et s’il le désire (ce qui sera sûrement le cas s’il s’est investit dans son rôle de papa) – des droits de visite impliquant enfant et faux-père.

    Par contre, le « faux-père » doit-il payer une pension pour s’être fait passer un sapin? Ce devrait être à sa discrétion. M’semble qu’il lui manquait QQ INFOS dans le dossier avant de s’engager!

    En même temps, il m’en manque aussi pour poser un véritable jugement. Alors, c’était mon opinion!

  7. Yano said

    Quelle histoire! Ça doit fesser solide, en plus de savoir que son ex s’en est vanté durant la grossesse. Je comprend moins le bout où il a arrêté de voir complètement sa « fausse » fille lorsqu’il l’a su, l’amour développé en 4 ans m’apparaissant plus important que l’orgueil démoli.

  8. Cybèle said

    @Yano. C’est parce qu’ il n’a pas eu de véritable amour développé. Me semble que si tu prends la peine de faire un teste d’ADN, c’est que quelque part tu souhaites t’en débarrasser.

    @ Armand. Je suis d’accord avec toi, c’est le bien de l’enfant qui prime. Mais dans le cas ici, si le père rejette la paternité et qui se voit contraint de l’assumer, l’enfant ne risque t-il pas dans souffrir encore plus.

  9. lionne said

    C’est fou comme ces situations nous font réagir. On s’identifie toujours trop à l’une ou l’autre des trois parties. La troisième étant le ou les enfant(s) et celle à laquelle je pense en premier. Un jour Drew, après une game de ballon dans l’couloir, j’te raconterai un truc qui te fera réaliser que « Mothers for justice » aurait du exister dans mon cas. Pourtant, même si j’en veux à mort au père des lionceaux et que j’ai de criss de bonnes raisons de le faire, je n’ai jamais tenté de prendre ma revanche au détriment des enfants. L’histoire que tu racontes plus haut a plusieurs points chauds bien distincts qui forment un mélange explosif. N’empêche que ce n’est pas un cas qu’on rencontre à tous les coins de rue. La bonne femme a de toute évidence été la reine des vaches. Et elle risque de continuer à l’être, c’est encore pire. Le bonhomme mêle son ressentiment contre la mère et son amour pour la fille. Il souffre sûrement beaucoup pour agir ainsi. Et l’enfant paie déja la note de la couardise de sa mère en perdant son père. Parce que dans sa petite tête d’enfant, c’est LUi son père. Pas l’autre, le géniteur. Tout le monde perd, sauf la grosse vache qui s’en tire… Un jour la vie se chargera bien de lui faire payer son dû celle-là.

    N’empêche que tout ceci est enrageant, je l’admets. Que pourrait-on faire de sensé pour que ça change ?

  10. taximan535 said

    Je me demande sérieusement ce que je ferais et comment je réagirais, être dans la situation de ce type. Notre système de justice est vraiment dû pour un « refresh », dû pour être revu et corrigé dans son ensemble. La plupart d’entre elles datent du début de la Confédération !

    On est la seule province au Canada et ailleurs aussi à posséder une loi d’une absurdité et d’un illogisme sans borne. On peut ben avoir le plus haut taux de suicide chez les pères au pays, cibole… 😈

    Nos politiciens attendent quoi pour se sortir la tête du banc de sable, de mettre leur culotte et de faire ce que le peuple, qui a voté pour eux, a demandé qu’ils fassent ? Une révolution ?

  11. Armand said

    Cher Cybèle,
    Avoir un père « officiel », mais démissionnaire à cause d’un « ego contrarié » (c’est le plus facile), c’est affreux: l’enfant n’aura plus alors de père du tout, mais une mère et son concubin, rejetés par tous les croquantes et les croquants, comme dirait Brassens.
    Je n’aimerais pas être juge…
    Les gens sont tellement irresponsables:
    On tire son coup d’abord et on réfléchit ensuite!
    Le gosse sera devenu orphelin de parents toujours en vie, et tout l’argent du monde ne suffira pas à compenser cela.
    Amitiés

  12. Drew said

    P’tit homme, Hors contexte peut-être, mais tu soulève de nombreux points qui peuvent s’appliquer au cas cité dans le billet tout de même! Merci m’sieur!

    Lily, effectivement!! On se graisse la patte, on se flatte la bédaine et on reste dans le statu quo. C’est ben mieux ça pour les juges de ce monde que d’avoir des tas de décisions sensées sur la conscience hein?

    Pierre-Luc, merci du partage 😉

    Armand, oui je comprends ton point et c’est la réaction du père qui me laisse quand même perplexe. C’est évident qu’on a pas les détails mais j’peux comprendre jusqu’à un certain point la réaction du père. D’autant plus que le vrai père biologique de l’enfant s’est pointé la fraise… M’semble que cette décision jette plus d’huile sur le feu que de régler le tout.

    Marie-Piou, «L’assume-t-il vraiment? Dans quelle mesure? On ne le sait pas vraiment.» En effet il manque des points pour tout comprendre. Reste que le vrai père a été trouvé 😉 Dégager le faux père des paiements de pension et autres pour transférer le tout au vrai père pourrait probablement aider à désamorcer cet imbroglio… Ça lui donnerait peut-être aussi le goût d’assumer son « rôle »

    Yano, j’ai peine à imaginer ce que la folle lui a fait subir au typepour qu’il agisse de la sorte… Mais une telle décision n’a rien pour aider le type à reprendre sur lui mettons

    Cybèle, mais pourquoi rejeter la décision sur le type quand le vrai père est connu???

    La Lionne, pour la proportion de 83% des femmes qui ont le beau jeu y’en a une de 17% qui paient pour tsé… Alors oui j’peux comprendre que ça ait pu t’arriver tsé. Pis heureusement qu’on retrouve pas ça à tous les coins de rues. Probablement comme ma séparation (et la tienne) non plus. Ça enlèverait à n’importe qui le goût d’avoir des kids mettons 😉 Je crois que le juge aurait dû amener les deux pères dans la cour et transférer la charge monétaire au père Bio qui a saucé sa graine sans penser à rien. Enfin… tenter de désamorcer un peu… Mais une chose est certaine, le type il doit souffrir en tabarnak mettons! Let’s go! Envoie moi le ballon asteure!

    J-F, une révolution serait une bonne idée tsé! Mais le peuple est bien trop mou pour tenter de faire quoi que ce soit 😉

    Armand, «Les gens sont tellement irresponsables:
    On tire son coup d’abord et on réfléchit ensuite!» Tellement bien dit!!! L’égoïsme de l’un cause des manques à l’autre c’est certain…

  13. arrachecoeur said

    ESTI qu’on a un beau système de justice au Québec.. on enferme aussi les gens pour 3963 ans et ils en ressortent après 4.

  14. Yano said

    @Cybèle: Dans l’article, on dit …

    « Il a assisté à la naissance de sa fille, l’a élevée pendant trois ans avant de se séparer de la mère, et a fidèlement respecté ses droits de garde pendant une autre année »

    et aussi…

    « Pendant qu’ils étaient ensemble, personne n’a rien dit», mentionne Me Gauthier. «Mais après la séparation, les gens ont commencé à lui dire: tu sais, ta fille, c’est pas ta fille. »

    D’où mon questionnement. Ma fille a 6 ans, et apprendre par la bande demain matin que je ne suis pas le géniteur, rien ne changerait à l’amour et au dévouement envers cette petite humaine que j’aide du mieux que je peux à bien grandir depuis sa naissance. Rien. Par contre, si ça ne serait pas déjà fait, ça viendrait mettre fin illico à ma relation avec sa mère! Dans le cas cité par Drew, on parle d’une *machine qui ramasse la neige dans la rue* d’avoir fait ça et de s’en vanter à son entourage, en oubliant son chum.

  15. Cybèle said

    Drew, je ne connais pas toute l’histoire et je ne savais pas que le père biologique c’était pointé dans le décor. Autrement dit, je parle de quelque chose que je ne connais pas. Tu parles d’un imbécile! :-0

    Tout ce que je sais, c’est que le père veut se débarrasser de femme et enfant parce que m’sieur n’est pas le père.

    Je te promets, la prochaine fois que je vais commenter, je me renseigne comme il le faut sur le sujet. Pour pouvoir commenter d’une façon plus approfondi. Ainsi je n’aurais pas l’air d’un imbécile. 🙂

  16. Serpentine said

    Pour ce qui est de l’enfant, je suis d’accord avec les gens: ce qui compte, c’est que l’enfant ne souffre pas.

    Il y a une dizaine d’années, j’étais en couple avec un dénommé Martin… après six mois, sont ex de quatre ans avant est revenue dans le décor en disant que son fils était de lui. Ça a boulversé mon chum de l’époque solide. Il a commencé par voir la mère, a demandé à voir l’enfant… notre relation n’a pas tenue le coup. Et lorsque deux mois plus tard il a reçu les résultats du test d’ADN, ce fut pour apprendre que l’enfant n’était pas de lui. Heureusement, il avait insisté pour attendre les résultats avant de revoir l’enfant une deuxième fois…

  17. Drew said

    ArracheCoeur, reste plus juste qu’on s’excuse quand on condamne quelqu’un crisse!

    Yano, j’ai l’impression que c’est sous le coup de l’impulsion venant des deux côtés que le type a réagit de la sorte… En espérant que le temps arrange les choses mettons 😉 Merci pour les clarifications mec!

    Cybèle, nenon pas imbécile arrêtes moi ça tout de suite m’sieur! J’ai tenté de mettre les lignes principales de l’article ici. Avoir retranscrit le tout avec mes opinions aurait alourdi le texte. Et qui dit long billet dit découragement et lecture en diagonale 😉 (Pour la plupart en tout cas!) C’est pour ça que j’ai mis en lien l’article de Cyberpresse 🙂

  18. Drew said

    Serpentine, quand t’es rendue à ne pas savoir qui est le père de ton enfant… Mettons qu’il est grand temps de slacker sur le sexe non? 😉 Dans n’importe quelle séparation l’enfant va souffrir veut veut pas… Mais dans ce cas-ci c’est entièrement la faute de la mère tsé. Sans excuser l’orgueil du faux père… Mais le vrai père devrait prendre ses responsabilitées aussi! En tout cas, ça va faire un candidat de plus pour les retrouvailles de Claire Lamarche dans une couple d’année… Pathétique osti

  19. Cybèle said

    Je ne sais pas où est l’article en question?
    Il est ou le vrai père? Est-il retourner avec son ex et sa fille?
    Sinon pourquoi il rejette l’enfant qui n’est pas sien.
    Moi j’aurais continué à aimer l’enfant et vouloir en prendre soin, malgré le divorce et….

  20. Cybèle said

    Drew, merci pour le lien!

  21. Drew said

    Cybèle, si tu regardes attentivement le billet, tu vas voir des trucs en caractères gras de couleur bleu. C’est idem pour tous les autres billets ou j’insère des rétroliens 🙂

  22. Cybèle said

    Bon, j’ai lu l’article en question, merci Drew.

    J’en pense deux choses, 1, Le père est complètement immature ou il n’a jamais aimé son enfant, parce que pour faire cela il ne faut pas qu’il l’aime. 2, les deux hypothèses réunis.

  23. Drew said

    Cybèle, et le vrai père lui?? Pis quoi qui prends au juge de décider tel truc? C’est plutôt ça mon questionnement. De l’huile sur un feu déjà bien pogné que je disais plus haut

  24. Cybèle said

    Drew, quoi le vrai père? Il est où le vrai père, il ne sait peut-être même pas qu’il a un enfant. De plus, peut être, il ne voudrait même s’en occuper. Le faux père s’il a assisté à l’accouchement et s’il AIME l’enfant qui pensait sien, y a seulement a oublié qui n’est pas le père biologique. Au pire, faire semblent que c’est un enfant adopté.

    Je d’accorde que ce n’est pas une situation fréquente, mais le juge a eu raison, pour le bien de l’enfant. Bien sûr pour cela il faut que le père démontre de la maturité et ne s’en prenne pas à l’enfant pour que ça fonctionne.

    Que veux-tu qu’il fasse le juge, ici il a à faire avec deux adultes irresponsables alors, il fait son possible, pour le bien de l’enfant.

    Ce que je trouve de navrant dans toute cette histoire, ce n’est pas que m’sieur risque de payer une pension, mais que le tout ce retrouve devant un juge.

  25. Drew said

    Cybèle, toujours selon l’article de Cyberpresse: «Martin a même reçu un coup de fil d’un homme prétendant être le père biologique de sa fille. Il a interrogé son ex, qui lui a dit qu’elle ne connaissait pas cet homme et que Martin est bien le père de l’enfant»

    Il est là le père 😉

  26. Dark Calinours said

    Un rubber : 50c
    Un enfant : 180 000$ selon une étude de 2004

    Quelqu’un a vu le film « Idiocracy » ? 😛
    En gros, les crétins se reproduisent comme des lapins, alors que les gens intelligents cherchent le moment idéal. En bout de ligne, il y a beaucoup plus de crétins.

    Drew, comment il calculent ça la pension ? Idéalement, dans ce cas-ci, il devrait se contenter de ne payer QUE sa partie de ce qu’il faut pour élever la fillette, proportionnellement à ce que lui et la mère(de) gagnent… et surveiller pour pas que la mère se fasse vivre, ça s’en vient c’est presque inévitable.

    Cybèle, tu avoueras que ya de quoi se révolter et tout faire pour donner de la merde à la mère. SURTOUT si il aime la fillette comme la sienne. Il voudrait passer ses grands journées à ses côtés, et maintenant il n’est qu’un outil servant à amener de l’argent, dont c’est surtout la mère qui va profiter, et il va devenir un fantôme de père, ne voyant sa fille qu’une fin de semaine sur 2. La débarque est assez grosse pour engager des goons quant à moi, et la fillette n’est nullement protégée dans tout ça, le tout à cause d’une irresponsable même pas capable de prendre la pilule (au pire celle du lendemain) comme du monde.

    Bon, ça a l’air noir et blanc tout ça, mais fallait bien que quelqu’un prenne son côté au « père » 😉

  27. Cybèle said

    Dark Calinours, je n’ai pas parlé de la mère parce que le sujet principal était le père. On ne peut pas juger la mère ou le père tant qu’on n’a pas toute l’information pertinente. Le juge lui l’avait. Du moins j’espère!

    Mais si on regarde ça comme ça, je t’avoue qu’elle à l’air d’une belle salope, le père d’un beau chien sale et le faux père d’un bel innocent irresponsable victime de la société. Pauvre enfant!

  28. Yano said

    Bon, j’ai l’air de vouloir me pogner là, mais pentoute!

    @Dark Calinours: « En gros, les crétins se reproduisent comme des lapins, alors que les gens intelligents cherchent le moment idéal. En bout de ligne, il y a beaucoup plus de crétins. »

    Mon fils a été conçu « par heureux accident » trois mois après la rencontre avec sa mère. Ma fille est née deux ans plus tard, alors que ma blonde et moi avions décidé de laisser ça au destin.

    Ça doit être parce que je suis crétin et que tu as raison quand tu généralises comme ça à grand coup d’illogisme, mais si je suis sûr d’une chose dans la vie, mon toutou-à-l’arc-en-ciel-noir (:P), c’est que c’est les deux plus belles choses dans ma vie, et que je suis pas mal certain de leur apporter ce qu’il faut pour en faire des adultes pas trop fuckés.

    Non mais.

    Faque vous venez au camping la semaine prochaine? 😀

  29. Cybèle said

    « se reproduisent comme des lapins »

    Bien non, Yano. Cela veut seulement dire que tu es chaud et performant comme un lapin. 🙂

  30. Christine said

    Sans compter les personnes coupables (d’agression, de viol, etc.)qui gagnent leur procès et qui s’en retrouvent libres et sans dossier… Épeurant.

  31. Je peux comprendre que dans un tel cas, le juge choisisse le bien-être de l’enfant. Sauf qu’il y a plusieurs choses qui me dérangent grandement dans ce jugement :

    «La loi (au Québec) est claire: l’homme […] a signé l’acte de naissance, il a agi pendant quatre ans comme père de l’enfant, il en est donc le père, quels que soient les gènes qui les séparent.

    À partir du moment où le père signe l’acte de naissance et prend soin de l’enfant, il a deux ans pour contester sa paternité, dans le cas de conjoints de fait. Chez un couple marié, l’homme est présumé être le père de l’enfant même s’il ne signe pas l’acte de naissance; il a un an pour contester sa paternité.

    Après ce délai, peu importe ce qu’en disent les tests de paternité, un père reste un père.»

    Donc en clair, si vous avez un doute faites faire vos tests d’AND au plus crisse. Sinon c’est irrévocable.

    Reste que:

    – La mère n’a pas été punie pour son mensonge.

    – Subséquemment, est-ce que la Cour d’appel et la Cour Suprême approuvent le comportement de la mère et, par le bias de la jurisprudence, donnent donc le droit aux femmes de tromper sur la paternité biologique de l’enfant?

    Le problème dans tout ça, c’est de trancher le débat entre le bien-être de l’enfant, la fraude (la tromperie) de la mère et le droit du faux père (tuteur?) de révoquer l’acte de naissance.

    Comme dit dans l’article, au Québec les considérations socio-affectives envers l’enfant sont privilégiées sur la vérité biologique. C’est le contraire en Allemagne.

    Je peux comprendre la mère de vouloir le meilleur pour l’enfant, que Untel est peut-être mieux (pour toutes les raisons imaginables…) que le véritable père pour pouvoir à ses besoins et son éducation. Soit.

    Mais moi je ne mâcherai pas mes mots. Faut être une tabarnak de vache, une ostie de charrue, une sacrament de charogne, une racaille de la société pour faire signer l’acte de naissance en cachant et trompant la véritable paternité. Déballer le secret qu’une fois la séparation est faite, étant poussée au mur par la confirmation des tests d’ADN.

    Ça ne se fait tout simplement pas. C’est moralement inacceptable. C’est profiter de la bonne foi d’un homme de la manière la plus crasse. Une telle femme ne devrait même pas avoir le droit fondamental de se reproduire.

    – Le fait que le géniteur, le père biologique soit connu, mais que le pourvoyeur de la pension alimentaire restera l’homme de bonne foi (parce qu’il a signé l’acte de naissance), ça me dépasse. T’es le véritable père biologique, ben crisse, t’as des responsabilités envers l’enfant, à vie. À moins que devant un avocat/juge tu signes un papier de renoncement et de transfert de la paternité à un autre homme.

    Pis SVP, lâchez-moi avec le «ben là il s’en est occupé pendant 4 ans, s’il la laisse de même c’est peut-être que son amour pour la fillette n’était pas si grand que ça».

    HEY CALVAIRE. Va t’en prendre une tabarnak de claque à l’égo, va te faire tromper sur ton amour envers ce que tu crois être ta fille, qui est supposée avoir la copie de tes gênes et porter le même sang que toi. C’est comme normal de ne plus vouloir rien savoir en rapport à l’enfant.

    Malgré tout, dans cette histoire il y a une grande perdante: la fillette. Elle perd un homme qui lui donnait inconditonnellement son amour, tel un vrai père le ferait. Elle découvrira que son véritable père n’a jamais pris soin d’elle et que sa mère n’est qu’une menteuse.

    Ça va être beau taleure, quand elle va être en âge de comprendre…

  32. Drew said

    Dark Nounours, ils calculent la pension selon un pourcentage du salaire brut (ça c’est quand c’est le tribunal qui s’occupe de ça) Je conseille fortement une entente à l’amiable lorsque possible mettons… La mère a beau faire le double du salaire que ça change rien à ce que le père doit payer 😉 Pour ce qui est du film Idiocracy, j’ai l’impression que d’attendre le bon moment (qui semble jamais venir) pour avoir des kids nuit grandement au taux de natalité…

    Cybèle, un bon résumé de l’histoire que tu viens de faire là mec!

    Christine, sans parler des Lacroix et Madoff de ce monde qui une fois sortis de prison vont profiter du cash de leur victime qu’ils avaient préalablement envoyé dans des paradis fiscaux quelconques… 😦

    Hispong, j’ai jamais remis en cause que le fait que le juge choisisse le bien-çetre de l’enfant au contraire mais effectivement, je suis en accord avec les points que t’énumères. J’aime bien le portait que tu dresses de la femme itou 😀 De là le titre de ce billet aussi… Combien de pères vont faire passer un test d’ADN à leur kids maintenant? Et si la femme est blanche comme neige comment elle va prendre ça? Manque de confiance? Osti que ça va te miner des couples ça monsieur! Déjà qu’on a d’la misère à faire des enfants au Québec watch out tantôt toi! Méchant beau message que le juge vient d’envoyer là quand même…

  33. Armand said

    Cher Drew,
    Je viens de lire que Madoff, s’il reçoit 20 ans de tôle, il en passera 17 en prison au minimum et en aura donc 88 quand il sortira.
    Son avocat demandait (bonté suprême), de ne lui donner que 18 ans de prison pour qu’il ait encore (au vu des statistiques), un an à vivre après sa libération!.
    Je ne sais pas comment il pourra fêter cet événement depuis l’hosto avec des tuyaux branchés partout, partout!.
    Nos banques (c’est à dire nous) ont dû être subventionnées par le gouvernement à cause de lui. Alors, je n’en ai pas pitié.
    Amitiés

  34. Tite Poere said

    Calvaire, sentez-vous le malaise? 😦

  35. Drew said

    Armand, et tu sais… Vincent Lacroix (même si son crime est moins grave monétairement parlant) risque de sortir de prison cette semaine… Y’aura même pas purgé un an de geôle ce crosseur!

    Tite Poère, Où ça un malaise?

  36. Tite Poere said

    Bah avec Yano… :S

  37. Drew said

    Tite Poère, Dark nounours a fait valoir son point (que je ne partageais pas non plus) concernant le film Idiocracy. Yano a répliqué pis m’semble que les livres sont fermés là… Croire le contraire serait mal connaître le Yano ma chère 😉

    Un débat entre chums peut être divergent, l’importance dans tout cela c’est de savoir tracer la ligne entre le début et la fin m’dame. Je crois que ça a été fait dans les règles de l’art moi là 🙂

  38. Yano said

    Ben oui, où ça un malaise?

    Drew, je n’aurais pas su mieux répondre. T’es fort. Pis c’est pour ça que t’es mon ami (hoooooonnnn!)

  39. Tite Poere said

    Om, ma yeule!

    –> Partie par là

    Mais c’est barré!

    Faque c’est par là que je m’en retourne! <—

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :